Anne-Elisabeth Lemoine pourrait avoir mis en rogne Brigitte Macron à travers son émission C à vous.

Dans son rendez-vous quotidien sur France 5, Anne-Elisabeth Lemoine reçoit régulièrement des personnalités. Cette semaine, l’animatrice s’est retrouvée au cœur d’une polémique avec son émission qui a gagné des audiences durant la période de confinement.


Ce jeudi 11 juin, Philippe de Villiers a accusé C à vous de censure. L’homme politique s’en est d’abord pris au CSA, le gendarme du PAF à qui il a reproché l’annulation de sa présence sur le plateau de C à vous. « Je viens d’apprendre que mon invitation chez C à Vous ce soir vient d’être annulée par le CSA au motif que mon propos mérite la censure. Voilà la France d’aujourd’hui : après le masque le baillon ! », a-t-il d’abord tweeté.

Estimant qu’il s’agissait d’une censure de son livre Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde, ce proche du couple présidentiel a ajouté : « La censure d’un livre est une grande première. Chacun en mesurera la portée ».

« Le CSA n’intervient jamais dans la programmation des chaînes. Celles-ci déterminent librement le choix de leurs invités dans le simple respect des règles du pluralisme », a en réponse posté sur Twitter le Conseil supérieur de l’audiovisuel. Ce qui a conduit Philippe de Villiers à revenir sur ses propos.

« Après enquête, ce n’est pas le CSA mais France Télévisions qui a annulé mon invitation à C à Vous. France TV est bien TV censure », a-t-il posté sur le même réseau social.« Ce n’est pas du tout une censure de la part du CSA ou de France Télévisions, mais un souci relatif au temps de parole dans le cadre des élections municipales », à son tour répliqué France 5.

La production de C à vous se penchera certainement sur la question pour aménager un nouveau rendez-vous à Philippe de Villiers, qui serait très apprécié de la première dame. « Brigitte adore Philippe de Villiers », soulignait une source anonyme.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.