À moins d’être passé par là, on n’imagine pas à quel point il est difficile, physiquement et psychiquement, d’affronter une dépendance à l’alcool. Difficile, mais pas impossible.


En plus de sa croisade sournoise contre  Meghan Markle, qu’elle ne porterait pas dans son cœur, Kate Middleton, la tendre épouse du prince William, serait confrontée à un autre drame, celui de l’alcoolisme. Son mari la soutient dans cette épreuve.

« Elle lutte contre l’alcoolisme », titre le magazine Ici Paris, dans son édition du 17 juin, où il est rappelé qu’un quart des Britanniques ont bu « davantage pendant le confinement », mesure sanitaire, imposée pour en finir des Covid-19, fichu virus qui a fait plus de 40 000 morts en Grande-Bretagne.

Face à « cette maladie qui touche tous les milieux…l’épouse du Prince William peut compter sur le soutien de son mari », indique la publication.
Ce fléau a « déjà fait des ravages dans la famille » de Kate Middleton, qui demeure mobilisée contre cette maladie.

L’épouse du prince William a même contacté un centre de réhabilitation situé dans le Wiltshire, pour discuter avec le personnel soignant de l’établissement.
« Elle a été très attentive à nos préoccupations et vraiment très respective à notre travail », a fait savoir cette source.
Ici Paris rappelle que cette réaction épidermique à l’alcool remonte à très loin puisque son oncle maternel Gary Goldsmith, est réputée pour être alcoolique ».


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.