Le monstre sacré de la chanson français, Michel Sardou a vécu des épreuves difficiles ces derniers mois. En effet, sa santé s’est fortement dégradée. La période de confinement a été également insupportable pour cet artiste, qui est connu pour être très actif.

Le magazine people, France Dimanche, a consacré un dossier sur le chanteur émérite et livre des nouvelles très préoccupantes, En effet, Michel Sardou a aussi confronté à la disparitions de grands amis qui comptaient beaucoup pur lui. Il aurait frôle la dépression, selon son entourage, qui s’inquiète beaucoup pour lui.

« Michel Sardou vit en effet dans un manoir du XVIe, situé dans un village proche de Deauville, au milieu d’un « parc où coule une rivière, avec des dépendances dont un antique passoire », selon le magazine people Ici Paris.
Les 55 jours de confinement ont été particulièrement difficile pour lui. En effet, il avait l’habitude de s’occuper de ses chevaux de course à qui il voue un amour inconditionnel et du jour au lendemain, il s’est retrouvé seul sans pouvoir les toucher et prendre soin d’eux. Cette situation aurait eu raison de son moral.

A l’arrivée du déconfinement, il fait face à la mort de deux amis de longue date. Jean-Loup Dabadie (son parolier) et Guy Bedos. Leur disparition a dévasté le chanteur, qui a eu beaucoup de difficultés à surmonter ces drames. Les amis avaient l’habitude de se voir régulièrement pour échanger sur les souvenirs joyeux du passé.

Par ailleurs, depuis quelques mois déjà, la santé de Michel Sardou se dégrade. D’ailleurs, le célèbre chanteur a été conduit aux urgences suite à un état de fatigue intense. Les docteurs sont unanimes. Michel Sardou doit respecter un repos strict et ne doit faire aucun effort qui pourrait lui être fatal. En effet, son emploi du temps surchargé l’avait conduit à réaliser jusqu’à deux représentations par jour au théâtre avant le confinement. Michel Sardou était vraiment au bout du rouleau. D’ailleurs, son corps a lâché e aujourd’hui il n’a plus le droit de faire une entorse aux préconisations des médecins.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.