Michel Sardou, aujourd’hui à la retraite à 73 ans après 50 ans d’une très belle et longue carrière sur la scène, était souvent éloigné de sa famille, de par ses longues tournées dans le monde. Très souvent absent, le chanteur emblématique de la variété française n’en oubliait jamais pour autant de jouer son rôle de père.

Papa de quatre enfants, deux filles, Sandrine et Cynthia nées de sa relation avec Francoise Pettré, et deux fils issus de son mariage avec Elizabeth Haas. Davy le plus jeune, comédien, plusieurs fois monté sur les planches avec son père, comme dans « L’affrontement » en 2013, et Romain, écrivain, et auteur à succès, avec des titres tels que « Pardonnez nos offenses », « Délivrez-nous du mal », « America, la treizième colonie ».

Lors d’un entretien avec Paris Match pour la promotion de son dernier livre « Un homme averti ne vaut rien », son fils, Romain Sardou, âgé aujourd’hui de 46 ans et père de deux garçons et une fille, se confie sur ses relations avec ses enfants, mais aussi celles avec son illustre père, Michel Sardou.

Très attaché à l’éducation, Romain révèle que même si les mots était rares avec son père, peut être aussi parce qu’il était souvent en tournée, Michel Sardou n’a jamais été un mauvais père, ni à ses yeux et ni à son cœur. Le romancier confirme ainsi « Je suis sûrement davantage dans la parole et la proximité avec mes enfants que lui (Michel Sardou, ndlr), mais c’est aussi une question de génération. La mienne est plus présente, plus à l’écoute. Ça n’empêche pas l’attention constante ». Des propos qui avaient également été confirmé par Michel Sardou, lui-même, il y a quelques années quand celui-ci avait avoué :« Quand je suis devenu père, j’étais incapable de m’occuper de mes mômes, raconte le chanteur. Mes gosses sont beaucoup plus présents auprès de leurs enfants. Ils savent mettre les Pampers, eux ! ».

Romain Sardou confessera aussi par la suite le peu de communication verbale qu’ils avaient tous les deux : « Nous n’avons jamais eu de discussion de père à fils posée ou formelle. Il ne m’a jamais expliqué la vie. Il a pu dire, à cause de cela, qu’il n’avait peut-être pas été un bon père, il a tort. Entre lui et moi, la transmission s’est faite par l’exemple, par des actes observés. C’est finalement ce que l’on garde de nos parents, et j’aime que cela se soit passé ainsi ».

Ayant suivi les traces de son père en choisissant lui aussi un métier artistique avec ce même goût du spectacle et du public, Romain Sardou avoue qu’il lui arrive aussi parfois de reproduire quelques schémas induits par le célèbre chanteur. “ Comme mon père, j’ai choisi que mon travail et ma vie se confondent. Ça, oui, c’est un schéma que j’ai reproduit. J’ai eu besoin d’être libre parce que j’avais l’exemple d’un père qui l’était. (…).

Un père peu proche de ses enfants, mais qui a toujours été très attentif ; et Romain de préciser que son père le soutient au quotidien : « Mon père est en train de lire mon livre. Il a lu tous les autres. Il me donne toujours son avis ».

Heureux papa de trois enfants, Aliénor, Gabriel et Victor respectivement âgés de 16, 14 et 10 ans et nés de son mariage avec Francesca Gobbi avec qui il est maintenant divorcé, Romain Sardou avoue avec joie que sa petite tribu suit les mêmes traces que celles du clan Sardou. « Gabriel veut écrire, mais il ambitionne parallèlement de devenir comédien. C’est bien un Sardou ! », reconnaît ainsi l’écrivain de 46 ans, et ajoute que sa fille « Aliénor commence, elle, à s’intéresser sérieusement à la musique ». Quant à son fils Victor, « il est encore un peu tôt pour se prononcer ». Un héritage artistique qui semble bien perdurer dans cette illustre famille.

Lors de cet entretien, Romain Sardou a également parlé de son douzième livre intitulé « Un homme averti ne vaut rien ». Un ouvrage qu’il a dédié à sa compagne avec qui il file le parfait amour. Le romancier, divorcé de la mère de ses enfants, Francesca Gobbi après une relation de 20 ans, confirme avoir retrouvé l’amour en rencontrant l’actrice et professeur de yoga, Kym Thiriot. « Sans Kym, effectivement, cette histoire d’amour romanesque n’aurait pas existé » confie-t-il.

« Nous sommes ensemble depuis deux ans. Je suis redevenu un auteur amoureux. Je lui ai dédié ce livre parce qu’elle a été à mes côtés pendant toute l’écriture. Il y a son regard, des pans de notre histoire, la passion, la flamme, beaucoup de choses que j’ai pu lui dire ou entendre d’elle » avoue-t-il alors telle une belle déclaration d’amour, avant de préciser que retrouver la passion lui a permis de retourner à l’essentiel, et il « lui dois cela ». Kym Thiriot, son nouvel amour, partage régulièrement les chansons qu’elle compose sur son compte Instagram. L’écriture, la chanson sont deux points que les deux tourtereaux ont bien en commun.

Son dernier roman est aussi accompagné d’une bande dessinée qui raconte en images pourquoi il a attendu plus de cinq ans avant de publier son nouvel ouvrage, « Un homme averti ne vaut rien ». Mais c’est surtout une nouvelle bande dessinée que Romain a réalisé avec son fils Gabriel, âgé seulement de 14 ans. Il explique que son fils s’était fortement intéressé à toutes les étapes de la création des trois BD, la Série Maxence, qu’il avait publié entre 2014 et 2017. « Et, puis un jour, il m’a montré un début d’histoire, quelques cases… Une vocation est née. Gabriel rêve d’être scénariste. Nous avions déjà un projet ensemble quand l’idée nous est venue d’imaginer ces quelques pages avec le dessinateur Jack » révèle alors Romain Sardou.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.