Lors d’une conférence de presse, où plusieurs grands noms de l’actualité et quotidiens régionaux durant le mois dernier, Emmanuel Macron a annoncé qu’il ne mettait pas de côté que la France soit reconfinée et que c’est envisageable.

Depuis la fin du confinement, les français ont repris le cours de leur vies dans les conditions les plus normales qui soient et ne respectent absolument ou presque pas les normes d’hygiène comme nous avons pu le voir le soir de la fête de la musique, ou avec les dizaines de coup de gueule que jean Pierre Pernault a fait où justement il se plaignait du manque de prise au sérieux et de rigueur de la population française face aux normes d’hygiène basiques telles que le port du masque ou alors juste la distanciation sociale. Le Virus continue à se propager comme avant à cause de ce manque de rigueur. Benjamin David avait dit à BFM: « On sait de façon inhérente, qu’à l’automne, dans les pays tempérés comme la France, il y a plus de virus qui circulent, et qu’on va se retrouver dans des conditions propices ».
Par ailleurs Jean François Delfraissy, président du Conseil scientifique avait dit qu’un confinement partiel peut être mis en place pour ne pas prendre le risque d’une nouvelle croissance incontrôlable du virus: « Quand il fait plus froid, on est plus souvent dans des atmosphères confinées, on est donc plus rassemblées, plus collés, on est moins à l’extérieur, et on a moins de distanciation. »
Emmanuel Macron a déclaré: «  Nous ne sommes pas sortis de la crise sanitaire, mais de sa phase la plus aiguë », « Dans certains territoires comme Mayotte ou la Guyane, le virus circule encore activement. Nous devons donc rester mobilisés et solidaires avec nos territoires ultramarins », «  L’objectif est de tout faire pour éviter le reconfinement. Quant à savoir s’il faut s’attendre à une réaccélération de la circulation du virus, je ne sais pas. Nous ne savons pas tout, mais nous nous préparons à tout. ».


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.